Djignabo Badji (c 1850 - 1906)

Féticheur

Djignabo Badji

Djignabo BadjiDjiñabo Badji, ou Djignabo Bassène, également connu sous le nom de Bigolo, est une grande figure de la résistance casamançaise à la pénétration coloniale française dans le royaume du Bandial. Son nom comporte plusieurs autres variantes et graphies, telles que Jinoeb Baaji, dit Jiñaabo1, ou Djignabo Bassène, en réalité Djigabéü. Son surnom Bigolo signifie « éléphant ».

Le 17 mai 1906, alors que Djignabo Badji, chef charismatique et responsable des fétiches (bëkin) – donc réputé invulnérable – à Séléki, affronte les troupes françaises conduites par le lieutenant Lauqué, il est tué et entre alors dans la légende, mais les circonstances exactes de sa mort restent controversées.

Le lycée de Ziguinchor porte son nom depuis 1964.

Bigolo est le nom d'une pièce de théâtre écrite par de jeunes Diolas et représentée en langue vernaculaire à l'École William Ponty de Sébikotane en 1940. Elle fut mise en scène et interprétée par le futur professeur Assane Seck.

Le cinéaste d'origine casamançaise Ousmane Sembène a baptisé Bigolo le chef des Diolas qui résiste au colonisateur dans son long métrage Emitaï (1971).

Autres personnages historiques

  • Ephémérides du jour

  • 15 Décembre 2014

    Ouverture à Dakar du premier Forum International Paix et Sécurité en Afrique en présence de plus de 300 participants dont plusieurs chefs d'État et de gouvernement, experts, militaires et représentants d'organisations non gouvernementales.

  • 15 Décembre 2010

    Décès à Gandiaye de la cantatrice sérère Yandé Codou SENE.

  • 15 Décembre 2002

    Inauguration de la "Piste des tirailleurs" à Thiowor, village natal de Abdoulaye NDIAYE, dernier tirailleur sénégalais décédé le 10 novembre 1998  à l'âge de 104 ans.

  • 15 Décembre 1952

    Publication pour la première fois d'un code du travail.

  • 15 Décembre 1925

    Assassinat à New-York du boxeur sénégalais Mbarrick FALL alias Battling SIKI.

  • 15 Décembre 1826

    Signature d'un traité de paix entre les Français et les habitants de Gandiole qui pillaient les bâteaux échoués sur la barre du fleuve du Sénégal.

Audio du mois


Le 31 Décembre 1980, le Président Léopold Sédar SENGHOR quittait volontairement le pouvoir. Conformément à la Constitution, le Premier Ministre Abdou DIOUF lui succèdera pour mener le mandat à son terme.