Galandou Diouf (1875 - 1941)

Député du Sénégal à l'Assemblée Nationale Française

Galandou Diouf

Galandou Diouf, né le 14 septembre 1875, à Saint-Louis (Sénégal) et mort le 6 août 1941, était un homme politique sénégalais, parlementaire à la Chambre des députés française.

Biographie

Né en 1875 à Saint-Louis (Ndar) d'une famille musulmane (d'un père sérère et d'une mère wolof), Galandou Diouf suit une scolarité dans une structure catholique et entreprend une carrière d'enseignant puis d'employé.

En 1909, il est le premier élu africain depuis le début de la colonisation, il représente la commune de Rufisque (Teunggèdj) au Conseil général de Ndar, alors capitale de l'Afrique francophone. Il est élu député du Sénégal en 1934 (fin en 1941). Il est alors soutenu par une coalition comprenant les Mourides, les cultivateurs et les anciens combattants.

Il devient maire de Rufisque en 1919. Défenseur de l'égalité africaine et opposant à la discrimination, il collabora au journal La Démocratie. Fondateur du journal Le Sénégal et parrain de Blaise Diagne, il fut vite supplanté par celui-ci puis continua néanmoins à collaborer avec lui et le soutint jusqu'en 1928. À la mort du député en 1934, Ngalandou Diouf est élu au Palais-Bourbon.

Le 10 juillet 1940, il était absent lors du vote des pleins pouvoirs à Pétain. Il embarqua en effet à bord du Massilia, qui devait transporter les parlementaires en vue de constituer un gouvernement de résistance à Casablanca. Lorsqu'à Port-Vendres, qui ne devait être qu'une escale, ils furent mis au courant et décidèrent de rester sur le territoire français métropolitain, il leur fut opposé de multiples vicissitudes. À bord du Massilia se trouvaient des dizaines d'autres parlementaires, dont Georges Mandel, Jean Zay ou Pierre Mendès-France. Galandou Diouf décède en 1941 à Cannes.

Hommages

Un lycée de Dakar porte son nom.

Autres personnages historiques

  • Ephémérides du jour

  • 22 Novembre 2006

    Emprisonnement de Bara TALL, PDG de Jean Lefebvre Sénégal pour « faux et usage de faux et escroquerie au préjudice de l'Etat portant sur la somme de 8 milliards de francs CFA ».

  • 22 Novembre 1965

    Visite au Sénégal du Pésident Habib BOURGUIBA de Tunisie.

  • 22 Novembre 1956

    Inauguration par Albert SARRAUT, Ministre de la France d'Outre-mer du nouveau Palais du Grand Conseil de l'AOF à Dakar ; il a été accueilli, Place Tascher,  par Léon BOISSIER-PALUN, Président de l'assemblée fédérale.

  • 22 Novembre 1879

    Ouverture de la première session du Conseil général du Sénégal rétabli le 5 mars de la même année.

  • 22 Novembre 1841

    Arrivée à Saint-Louis des Frères de Ploërmel pour redynamiser l'enseignement dans la colonie.

Audio du jour en francais

éphéméride du 22 Novembre

Audio du jour en wolof

éphéméride du 22 Novembre