Le Royaume du Sine

Le Royaume du Sine

Avant la création du royaume, la région du Sine est peuplée de Sérères venus du Fouta-Toro, qui ont fui cette région à cause de la pression exercée par les Almoravides qui voulaient convertir les peuples de religion traditionnelle à l'islam, et surtout à cause de la sécheresse qui commençait à sévir. La migration qui dure du XIe au XIIIe siècle, les conduit dans la région du Sine. Après leur installation, ils mettent aussitôt en place leurs règles de gestion territoriales. Ils divisent la région en lamanats, dirigés par des lamanes qui eux-mêmes contrôlent plusieurs chefs locaux. Le Djolof exerce sa domination sur eux après leur arrivée. Ils vivent en paix et pratiquent leur religion traditionnelle. Ils pratiquent l'agriculture, l'élevage et la pêche.

Les Sossés, qui étaient présents avant l'arrivée des Sérères sont soit refoulés plus au sud, soit cohabitent en paix avec les Sérères. Des Peuls sont également présents, de même que quelques Toucouleurs.

Au début du XVe siècle, des Mandingues venus du Kaabu s'installent au Sine. D'après les traditions orales, ces Malinkés faisaient partie de la noblesse nanco ou nanthio du Kaabu. Leur départ du Kaabu est mystérieux et différentes thèses s'affrontent à ce sujet parmi les historiens. Certains pensent que ces Malinkés ont quitté le Kaabu volontairement, en entendant parler par les Diolas d'une terre riche dirigée par des chefs locaux, mais dépourvue de véritables rois. Selon une autre hypothèse, leur départ serait dû au fait que ces Malinkés, après avoir voulu faire un coup d'État au Kaabu, furent chassés du Kaabu par les Mansa(empereur en langue Mandingue). Mais tout le monde s'accorde à penser que ces Malinkés avaient connaissance des terres du Sine.

Une fois arrivés au Sine, ces Mandingues venus du Kaabu cohabitent avec les Sérères – d'après les traditions orales pendant cinq années environ – avant de prendre le pouvoir et de créer le royaume du Sine.

Le royaume est créé vers le milieu du XIVe siècle. La création du royaume est due a la personne de Maysa Waly Mané, qui prend vers la fin de son règne le nom de Maysa Waly Dione à cause de la longueur de son règne. Maysa Waly est le premier bour Sine. C'est avec cet homme qu'allait être créée la dynastie Guelwar, la dynastie régnante du Sine. Cette dynastie est née des mariages entre les chefs sérères locaux, qui portaient le tire de Lamane, et les conquérants malinkés venus du Kaabu. Avant de prendre le pouvoir, les Mandingues venus du Kaabu ont dû apprendre le sérère et leurs coutumes. C'est pourquoi les Sérères admirent leur confiance envers eux et les acceptent comme rois.

Le royaume du Sine cesse d'exister en tant que tel en 1969 et fait alors partie du Sénégal indépendant.

 Organisation sociale

En arrivant au Sine, les Malinkés ont apporté dans le pays sérère le système des castes, car avant leur arrivée la société sérère était une société égalitaire, sans castes. Mais leur système de gouvernement est inspiré des Wolofs, au temps où le Djolof dominait la région. Le pouvoir était divisé ainsi : le roi, ou bour du Sine, désignait les chefs de provinces nommés lamanes, souvent d'origine sérère ou guelwar, le farba kaba chef de l'armée et des esclaves, le farba binda ministre des finances, de la police et du palais royal, le dialigné chef des provinces habitées par des Peulhs, le diaraf beukeneg chef des serviteurs de la cour, et surtout le grand diaraf conseiller du roi.

  
Plan de résidence du bour Sine

 Symboles

L'hymne du Sine était « Fañ na NGORO Roga deb no kholoum O Fañ-in Fan-Fan ta tathiatia » (nul ne peut rien contre son prochain sans la volonté divine). Sa devise était : « Dial - fi - mayou to tiin » (servir et produire avec désintéressement). Son drapeau était blanc, en signe de paix.

 Liste de souverains

Ils portaient le titre de Maad Siin

  •  Biram Pate Ñilan Njay (1785 ?)
  •  Latsuk Ñilan Samba Juf
  •  Latsuk Fañam Fay
  •  Bukar Cilas Jajel Juf
  •  Amakodu Samba Juf
  •  Bukar Cilas Sangay Juf
  •  Bukar Cilas a Mbotil Juf
  •  Bukar Cilas Mahe Sum Juf
  •  Mbay Fotlu Jog Juf
  •  Amakodu Mahe Ngom Juf
  •  Latsuk Coro Fata Fay
  •  Njaka Ndofen Ñilan Jogoy Fay (1837 ?)
  •  Amakumba Mboj (183.-1839)
  •  Amajuf Ñilan Fay Juf (1839-1853)
  •  Kumba Ndofen Famak Juf (1853-1871)
  •  Sanu Mon Fay (1871-1878)
  •  Semu Mak Juf (1878-1881)
  •  Amadi Baro Juf (1881-1884)
  •  Mbake Mak Kodu Njay (1884-1885 : premier règne)
  •  Jaligi Sira Juf (1885-1886)
  •  Mbake Mak Kodu Njay (1886 : deuxième règne)
  •  Ñoxobay Semu Juf (1886-1887)
  •  Mbake Ndeb Njay (1887-1898)
  •  Kumba Ndofen Fandeb Juf (1898-1924)
  •  Mahekor Juf (1924-1969)

Toujours dans les lecons d'histoire

  • Ephémérides du jour

  • 23 Mars 2018

    En match amical préparatoire de la coupe du monde de football 2018 en Russie, les Lions de la Téranga font match nul 1-1 contre l'équipe nationale d'Ouzbékistan au stade Mohamed V de Casablanca au Maroc. Le but sénégalais a été marqué par Moussa KONATE.

  • 23 Mars 2015

    Toussaint MANGA, Secrétaire général de l'Union des Jeunesses Travaillistes et Libérales (UJTL) et 9 membres du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) dont 2 dames sont placés en garde à vue  après leur confrontation physique avec les forces de l'ordre suite au verdict de la Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite (CREI) sur l'affaire Karim WADE.

  • 23 Mars 1901

    La coalition des troupes coloniales françaises commandées par le colonel ROUVEL et des guerriers de Moussa Molo BALDE prennent d'assaut le tata de Fodé Kaba DOUMBIA  à Madina. Toutefois, des sources affirment que Fodé Kaba serait mort le 19 mars, quelques jours avant l’assaut de son tata.

Audio du mois


Le 21 mars 1991 93 soldats sénégalais perdaient la vie en Arabie Saoudite au cours de l'opération "Tempête du désert", suite au crash du C130 qui les ramenait de la Mecque vers leur base.